Lycée François Magendie

Lycée François Magendie

mardi 16 janvier 2018

Post bac : ce qui change avec Parcoursup

-       Le nombre de vœux maximum passe à 10. Les élèves peuvent ne pas remplir les 10. S’ajoute à cela le principe des vœux groupés (un même vœu pour des formations similaires), ce qui fait qu’un élève peut demander jusqu’à 20 formations.
-       Le conseil de classe de terminale échange sur les vœux de l’élève, le chef d’établissement rend ensuite un avis sur tous les vœux de l’élève. Précédemment, le chef d’établissement rendait un avis uniquement pour les formations sélectives (prépa, BTS, IUT) et ne consultait pas le conseil de classe en amont.
-       Il n’y a plus d’obligation de demander une filière en pastille verte (où une place était normalement garantie). Cela évitera qu’un élève soit obligé de demander une filière où il ne veut pas aller.
-       Les vœux ne sont plus classés.
-       Il n’y a plus de phase d’admission. A partir de fin mai, les élèves commenceront à recevoir les réponses. Au moment des épreuves du bac, les réponses sont suspendues.
-       Les élèves peuvent recevoir comme réponse : oui ; oui si (il est accepté à condition de suivre un dispositif d’accompagnement mis en place par l’établissement d’enseignement supérieur) ; non (s’il est refusé dans une formation de type BTS, prépa, IUT, écoles…) ; en attente (l’élève sera alors en liste d’attente). Pour les filières universitaires dites en tension, le tri des dossiers pourra être fait et certains élèves mis tout en bas de la liste d’attente (mais comme il n’y aura pas de place pour tous, cela revient à bloquer l’accès de l’élève à la formation et donc à sélectionner). Mais pour éviter un mauvais affichage, les élèves ne recevront pas de non mais en attente. Il faudra bien informer les élèves concernés pour qu’ils s’inscrivent en procédure complémentaire, sans attendre une hypothétique place qui ne se libérera jamais (malgré l’affichage politique du gouvernement).
-       Une fois les premiers retours du logiciel aux élèves, ils pourront : soit accepter l’affectation (et répondre oui), soit la refuser (et répondre non). On sort donc du système : « oui mais » ou « non mais ». Si un élève a reçu plusieurs propositions d’affectation,  il ne pourra conserver qu’une seule formation (pour ne pas bloquer de place inutilement). S’il a des formations où il est en liste d’attente, il garde sa place dans la formation déjà acceptée mais reste candidat à  celles en attente. La procédure ferme le 21 août, l’élève pourra rester en attente jusqu’à ce moment-là. 
-       A partir de juillet, s’ouvre la procédure complémentaire, désormais, elle sera réservée aux élèves qui n’ont reçu que des réponses « liste d’attente » ou « non » à leur demande de formation. Précédemment, cette procédure était aussi accessible aux élèves qui avaient déjà reçu une proposition d‘affectation. Cette procédure prendra deux formes : affectation par le logiciel parcours sup’ dans les filières où il reste de la place et mise en place d’une commission dans les rectorats pour trouver des places au cas par cas.

Infographie Parcours Sup